Introduction

 

Le conformisme est une attitude visant à permettre au sujet de se maintenir au sein de son groupe social, sous peine d'être l'objet de railleries ou de violences. En psychologie, Asch explique les raisons du conformisme d'un sujet ou d'un groupe de sujets : ce serait pour éviter d'une part le conflit (entre deux opinions différentes : l'une exprimée par la majorité, l'autre exprimée ou représentée mentalement par le sujet en minorité) et éviter d'être rejeté par la majorité. Pour Asch, le conformisme correspond à un suivisme, dans lequel le sujet qui se conforme n'adhère pas aux opinions de la majorité, c'est un suivisme de complaisance. Autrement dit, il sait que son opinion est la bonne mais suit verbalement la majorité. Le conformisme serait également engendré par une carence informationnelle, une pression normative, et par l'attractivité du groupe majoritaire.

Asch est d’ailleurs l’auteur d’une expérience connue durant laquelle il invita un groupe d'étudiants de 17 à 25 ans à participer à un prétendu test de vision. Tous les participants étaient complices avec l'expérimentateur, sauf un. L'expérience avait pour objet d'observer comment cet étudiant (le sujet) allait réagir au comportement des autres. La vidéo de cette expérience se trouve juste en dessous de cette introduction et montre parfaitement ce qu’est le conformisme.

A l’inverse, l’anticonformisme est le contraire du conformisme. On emploie ce mot pour désigner l'attitude d'opposition à celui-ci, voire l'hostilité aux normes, aux usages établis.

Tout individu qui, en société, s'écarte de la norme, est ainsi souvent considéré comme anormal, et même parfois, déviant. Les personnes anticonformistes se sentent donc dominés par la culture dominante et veulent se réapproprier une identité en se marginalisant.

 

Un réseau social est un ensemble d'identités sociales telles que des individus ou encore des organisations reliées entre elles par des liens créés lors des interactions sociales. Il se représente par une structure ou une forme dynamique d'un groupement social. Mais ces réseaux sociaux sont-ils un moyen de s’intégrer ? Dans un premier temps nous étudierons l’utilisation de ceux-ci par les conformistes, puis par les anticonformistes. Enfin nous verrons les dangers qu’implique l’inscription à ces réseaux.

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site